FAQ - Mariages forcés

Pensez-vous que vous êtes impliqué/e dans un mariage dans lequel vous pourriez ne pas vous sentir complètement convaincu/e ou même contraint/e par votre famille, ou votre communauté ? Il est possible que vous ne vous sentiez pas totalement libre de faire le choix que vous souhaitez. Si c’est le cas, vous pourriez être victime d’un mariage forcé. Pour en savoir plus, lisez la FAQ ci-dessous : si vous avez besoin d’aide, ou si vous connaissez quelqu’un/e qui pourrait être impliqué/e ou dans une situation similaire, rappelez-vous que vous pouvez contacter le numéro 1522 : il est gratuit, anonyme et sécurisé, il est actif tous les jours, 24 heures sur 24.

Un mariage forcé se produit lorsquune personne se marie sans avoir donné son consentement libre et complet au mariage parce quelle a été forcée, menacée ou trompée. Contraindre quelquun à se marier est un crime grave et une violation des droits de lhomme : cela signifie imposer sa décision et sa volonté à dautres, en allant à lencontre des principes fondamentaux d’égalité et de dignité humaine.

La Déclaration Universelle des Droits de lHomme établit en effet que “le mariage ne peut être conclu quavec le libre et plein consentement des futurs époux” (Art. 16).

Les mariages forcés peuvent être imposés par dautres personnes, comme les parents, les membres de la famille, les responsables religieux ou communautaires. Cette contrainte peut se produire par divers moyens, y compris des menaces, de la violence physique, psychologique ou économique. Dans certains cas, les personnes peuvent être privées de documents importants (comme un passeport ou un certificat de naissance). Un mariage forcé peut avoir lieu à la fois par une union formelle et informelle : bien quinformelle, il peut être perçu comme un mariage véritable par les membres de la famille et la communauté de référence. Rappelez-vous que tout cela est un abus et que vous devez toujours avoir le choix : vous avez le droit de dire non!

Oui, les mariages forcés sont contraires à la loi en Italie. En 2019,  une loi, connue sous le nom de “Code rouge” (loi du 19 juillet 2019, n. 69)a été introduite, elle vise à renforcer la protection des personnes victimes de violences, dactes de persécution et de mauvais traitements. La loi a introduit le délit spécifique de contrainte ou dinduction au mariage. 

Important : ces lois sappliquent aux mariages célébrés en Italie et à l’étranger par des citoyens italiens ou étrangers résidant en Italie. 

En outre, depuis 2023 (DL 10 mars 2023, n. 20), il est prévu de “délivrer un titre de séjour aux victimes du délit de contrainte ou dinduction au mariage”.

REMARQUE: le mariage forcé na aucune valeur légale en Italie! Si vous vous trouvez dans une telle situation, rappelez-vous que vous pouvez toujours revenir en arrière et demander dannuler le mariage.

L’âge minimum pour contracter un mariage en Italie est de 18 ans. Le terme “mariages précoces” désigne les unions, formelles ou informelles, entre des personnes nayant pas encore atteint l’âge de 18 ans.Il y a quelques exceptions où les mineurs peuvent se marier, mais seulement sils obtiennent lautorisation du tribunal pour les mineurs et en tout cas doivent avoir au moins 16 ans. Ces règles veulent sassurer que le mariage est un choix conscient et légal, pour protéger les droits des plus jeunes et bien évaluer chaque situation avant de permettre le mariage.

Les mariages forcés peuvent avoir de multiples motivations. Certains parents peuvent se sentir obligés par les attentes de la famille ou des communautés, tandis que dautres peuvent penser que le mariage forcé est une pratique religieuse ou culturelle. Dautres raisons peuvent inclure la préservation de lhonneur familial ou des questions économiques. 

REMARQUE : Aucune de ces raisons ne justifie le mariage forcé, qui est toujours inacceptable et illégal.

Non. Aucune religion nimpose le mariage forcé. Bien que certaines personnes puissent affirmer à tort que le mariage forcé fait partie de leur religion, il est important de savoir quaucune religion ne soutient la contrainte au mariage. Vous pouvez refuser un mariage forcé sans trahir votre religion.

(Voir par exemple : Déclaration islamique des droits de lhomme : “Nul ne peut être marié contre sa volonté” (Art. 19 a)

Oui, les mariages forcés et les mariages arrangés sont très différents. Dans le mariage arrangé, les parents ou les familles peuvent suggérer un partenaire potentiel, mais les personnes concernées ont toujours le droit daccepter ou de refuser cette proposition et de se marier consciemment. Dans le mariage forcé, le choix est refusé et la personne est contrainte de se marier contre sa volonté.

Non. Bien que la plupart des victimes déclarées au niveau mondial soient des jeunes femmes et des jeunes filles, les hommes et les garçons peuvent également être soumis à des mariages forcés. Le mariage forcé peut affecter nimporte qui, indépendamment du genre, du sexe ou de lorientation sexuelle.

Si vous pensez être en danger ou si vous avez besoin dune comparaison, voici quelques choses que vous pouvez faire:

  • 1522 – Appelez le numéro anti-violence 1522 : il est gratuit, anonyme et sécurisé, actif du lundi au dimanche, 24 heures sur 24. Le service est disponible en italien, anglais, français, espagnol, arabe, farsi, albanais, russe ukrainien, portugais, polonais. Sur le site www.1522.eu, vous pouvez discuter avec une opératrice.
  • Centres anti-violence : contactez le centre le plus proche de vous pour obtenir de laide. Sur cette page, vous trouverez des informations en 19 langues et la carte des centres antiviolence dans toute lItalie : https://www.jumamap.it/it/violenza-di-genere/
  • Parlez à une personne de confiance, comme un enseignant, un travailleur social ou un ami.
  • Gendarmerie/police : Si vous courez un risque immédiat de vous blesser ou d’être forcé daller quelque part, appelez le numéro durgence 112. Il est gratuit et actif tous les jours, 24 heures sur 24.

LARCI est impliqué en tant que partenaire dans un projet européen appelé FATIMA2, dont lobjectif principal est de combattre la violence de genre, avec une attention particulière aux formes liées à lhonneur (Honour Related Violence,HRV) qui comprend les crimes dhonneur, les mariages forcés et les mutilations génitales féminines. Si vous souhaitez plus dinformations ou si vous souhaitez participer au projet, nous vous invitons à visiter la page suivante : https://www.arci.it/campagna/fatima2/