LA TRAITE DES PERSONNES EST UNE VIOLATION GRAVE DES DROITS DE L’HOMME

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram

SI VOUS AVEZ VÉCU OU VIVEZ UNE SITUATION D’EXPLOITATION

VOUS POUVEZ ÊTRE AIDÉ

APPELLE LE 800290290

Gratuit – Anonyme – Actif 24h/24

En Italie, il existe des services qui offrent protection et assistance aux personnes qui ont vécu ou vivent des situations d’exploitation.

Ces services offrent une protection à travers l’hébergement en des lieux

Secrets, une assistance médicale et juridique et une aide pour favoriser votre séjour ici en Italie, si vous le souhaitez. Il vous sera proposé d’entamer un programme spécial d’assistance avec des règles spécifiques qui vous seront expliquées.

Vous pouvez vous adresser à ces personnes juste pour une information, pour mieux connaître leurs services ou pour demander une aide immédiate.

Le service est gratuit et anonyme.

Si vous vivez une de ces situations, vous pouvez :

  • Recevoir des informations sur les lois et les formes d’assistance auxquelles vous avez droit
  • Recevoir les soins médicaux dont vous avez besoin
  • Recevoir un accueil dans un endroit sécurisé si vous avez des préoccupations pour votre sécurité
  • Demander à rester en Italie en poursuivant votre demande de protection internationale ou en demandant un autre type de permis de séjour
  • Demander à retourner dans votre pays d’origine de manière protégée par un projet de retour volontaire et assisté.
"J’ai fait confiance à cette femme qui m’a promis de venir en Italie pour changer ma vie. Maintenant, après un voyage terrible, je suis ici, forcée de me prostituer pour payer une dette".
J.R., 22 ans
"J’ai fait un long voyage parce que mon père avait décidé que je devais venir en Europe pour aider ma famille. Maintenant je travaille 10 heures par jour, tous les jours de la semaine sans jamais me reposer, je vis au même endroit où je travaille et j’ai encore une dette à payer pour mon voyage avec la personne qui m’a trouvé du travail ici en Italie".
M.H. 18 ans
"Ils m’ont convaincu de partir en me disant qu’ici je trouverais une vie meilleure et maintenant je vis dans la rue en demandant de l’argent et en donnant une partie de ce que je gagne à celui qui m’a amené".
G.S., 20 ans.

Presidenza del Consiglio dei Ministri / Ministero dell’Interno / Unhcr